Stock épuisé.
En rupture de stock
Quantité minimum d'achat
La quantité minimum d'achat n'est pas atteinte

 

Nos Offres

Recevez la Newsletter

 

Blog

Quel avenir pour la montre à aiguilles ?

Recevoir des messages, lire la météo, prendre les pulsations de son cœur, étudier nos rythmes de sommeil, voilà les fonctionnalités des nouvelles montres connectées qui envahissent le marché horloger depuis janvier.


Apple, Microsoft, Android, Google, Samsung et bien d’autres se sont déjà lancés dans une course effrénée pour proposer les smartwatches les plus performantes, le tout en nous assommant de publicités.


                                                                                            

                                                                                            

Une montre avec sa pitoyable aiguille peut-elle encore rivaliser face à tant d’innovations, portées qui plus est par des géants féroces, assoiffés de profit ? Nous ne daignons déjà plus jeter les yeux sur elle que huit fois par jour en moyenne selon Philippe Delhotal, directeur de création de la maison Hermès.


Et pourtant, les montres intelligentes ne font que renforcer un phénomène depuis longtemps entamé : l’affirmation de la montre comme un moyen d’expression.  La montre connectée pour le geek du quartier, la montre digitale multifonction pour le sportif invétéré ; Quid des aficionados de la montre à aiguilles ?


Quelle plus belle occasion que celle-ci pour faire de la montre à aiguilles une marque d’élégance ?
Depuis longtemps déjà, les marques ont pris la défense des belles montres, déconnectées de leurs fonctionnalités et uniquement dédiées au style de leur porteur.

 

En 1931, Jeager-LeCoultre invente la Reverso pour que les joueurs de polo puissent porter leur montre même en plein match. La lecture de l’heure est impossible, mais c’est le chic anglais du sportif élégant qui l’emporte sur l’utilité.

 

                                                                                           

 

Plus tard en 1957, Piaget invente le modèle le plus plat du monde pour conserver au poignet toute sa finesse et sa douceur. Piaget se place en créateur qui accepte de réduire la mécanique au profit de la beauté

 

                                                                                            

Aujourd’hui, c’est aussi cette primauté du détail et du style que recherche Kulte. Ses montres ne portent qu’une seule aiguille pour lire les minutes cinq par cinq, rendant ainsi toute sa pureté au cadran.